Plateaux de Jostovo

Situé à trente de kilomètres de Moscou, le village de Jostovo est connu pour la production de plateaux en métal peints à la main.

 Sans eux, il est difficile de se représenter la vie quotidienne russe au siècle dernier, les repas de fête, la «cérémonie du thé» qu’affectionnaient les paysans comme les marchands, à la maison ou à l’auberge. Jusqu’à nos jours, ces magnifiques plateaux décorent les intérieurs russes qu’ils égayent de leurs couleurs éclatantes.

La décoration des plateaux fut d’une diversité inconnue jusqu’à ce jour : les artistes représentaient des compositions florales aux couleurs éclatantes tout aussi bien que des paysages et des scènes de genre. A côté de la polychromie traditionnelle, on utilisait également la peinture sur oripeau. L’image du bouquet était appliquée sur un fond recouvert de poudres minérales ou de fines feuilles imitant l’or ou l’argent à partir d’un alliage de cuivre et de zinc. Le dessin apparaissait à la suite de lissages successifs et les détails étaient le plus souvent finis au bistre. Ce procédé créait une représentation en aplat et donnait plus de généralité à la figure ainsi obtenue. Tout aussi originaux étaient les motifs «à l’écaillé» exécutés sur un fond clair. En comparaison avec les époques précédentes, les artistes commencèrent à représenter fleurs et plantes d’une façon beaucoup plus concrète. Des bouquets colorés remplaçaient le plus souvent les guirlandes traditionnelles, et plus de place était réservée dans la composition au fond uni. Les fleurs se distinguaient par une délicatesse et une rondeur du dessin toutes particulières. Le bouquet devient alors le motif le plus répandu des plateaux de Jostovo

Les peintres avaient l’art de donner des contours expressifs à l’ensemble du bouquet. La partie supérieure était souvent complétée par deux ou trois branches qui se séparaient dans un mouvement ample et souple, dont la courbe suivait la forme de l’objet. Une légère ornementation composée d’herbes diverses encadrait le bouquet.

Les artistes de Jostovo sentaient merveilleusement la beauté de la nature qu’ils rendaient dans leur langage spécifique, par l’harmonie de couleurs éclatantes (rouge, bleu, jaune, vert) dont l’intensité était augmentée par le lustre du fond laqué.

Aujourd’hui, près de deux cents peintres travaillent dans les ateliers de Jostovo.